Comprendre les investissements durables : où va notre argent ?

D’abord, nous devons avoir une idée claire de ce que signifie réellement “investissement durable”. Cela se réfère à l’investissement dans des projets ou des entreprises qui non seulement offrent un rendement financier, mais qui ont également un impact positif sur l’environnement. Il peut s’agir d’entreprises qui développent des technologies propres, ou qui ont des politiques solides en matière de durabilité environnementale.

De nos jours, il est de plus en plus courant de voir des fonds d’investissement qui se concentrent spécifiquement sur ce genre d’investissements durables. Le nombre d’investissements dans ce secteur a augmenté de 34% entre 2016 et 2018 pour atteindre 30,7 milliards de dollars, selon un rapport de l’UNEP. Pourtant, il est essentiel de faire preuve de diligence raisonnable. Il est important de s’assurer que notre argent est réellement utilisé à des fins durables, et qu’il n’est pas simplement “verdi” par des tactiques de marketing.

Comment devenir un acteur écoresponsable grâce à la finance ?

Nous avons tous un rôle à jouer dans la conservation de notre planète, et la finance n’échappe pas à cette règle. De nombreux outils existent pour aider les investisseurs à prendre des décisions éclairées sur les investissements durables. Il existe des organismes de notation indépendants qui fournissent des rapports détaillés sur la durabilité environnementale des entreprises, comme le CDP (Carbon Disclosure Project) et le S&P Global.

De plus, il est important de souligner l’importance de l’investissement à impact. Il ne s’agit pas seulement d’éviter les entreprises qui ont un impact négatif sur l’environnement, mais aussi de chercher activement à investir dans celles qui ont un impact positif.

Innovation financière : des solutions pour financer la protection de l’environnement.

Le monde de la finance regorge d’innovations qui pourraient aider à protéger l’environnement. Nous pouvons citer par exemple les obligations vertes. Ce sont des obligations dont les fonds sont destinés à financer exclusivement des projets environnementaux. Cette forme d’investissement a connu un boom ces dernières années. En 2018, le montant total des obligations vertes émises a atteint 155,5 milliards de dollars.

Également, le monde de la finance se tourne de plus en plus vers la technologie pour trouver des solutions à la crise environnementale. Par exemple, des plateformes de crowdfunding pour des projets environnementaux voient le jour, permettant à chacun de contribuer à sa manière à la sauvegarde de la planète.

En définitive, la finance peut jouer un rôle déterminant dans la protection de notre planète. Que ce soit en investissant de manière responsable, en poussant les entreprises à être plus respectueuses de l’environnement ou en innovant pour financer la protection de l’environnement. Elle est loin d’être parfaite, et il reste de nombreuses améliorations à apporter, mais elle est sur la voie de devenir une force de changement positive.